Les invités du président

2021, Didier Decoin.
2019, Eric Fottorino.
2018, Delphine de Vigan.
2017, Laurent Gaudé.
2016, Daniel Pennac.
2015, Danièle Sallenave.
2014, Jean Teulé.
2013, Alain Mabanckou.
2012, Erik Orsenna
2011, Antoine Gallimard.
2010, Jean Christophe Rufin.
2009, Laure Adler.
2008, Frédéric Beigbeder.
2007, Bernard Pivot.
2006, Jean d’Ormesson.
2005, Abdou Diouf.
2004, Hélène Carrère d’Encausse.
2002, Christian Poncelet.
2001, Edmonde Charles-Roux.
2000, Yves Berger.
1999, Pierre-Jean Rémy.
1998, Jean-Marie Rouart. 1997, Bernadette Chirac. 1996, Philippe Labro. 1995, Philippe Douste-Blazy. 1994, Jean Favier. 1993, Jacques Rigault. 1992, Emmanuel Leroy-Ladurie. 1991, Jean-Manuel Bourgois. 1990, Jean Charbonnel. 1989, François Nourissier. 1988, Hervé Bazin. 1987, Jean d'Ormesson.

  • Mille et une nuances de gris

    Il était une fois Cléo. Chavirer de Lola Lafon raconte l’histoire de cette gamine qui a 13 ans dans les années 1980 et ça n’a rien d’un conte de fée. Sa passion, c’est la danse, le modern jazz. Alors, lorsqu’on lui propose une bourse pour vivre son rêve, pourquoi hésiterait-elle ? Mais c’est un piège… (Lire la suite)



  • Hymne à l’amour

    Empire du Japon, époque Heian, XIIe siècle. Être le meilleur pêcheur de carpes, fournisseur des étangs sacrés de la cité impériale, n’empêche pas Katsuro de se noyer. C’est alors à sa jeune veuve, Miyuki, de le remplacer pour porter jusqu’à la capitale les carpes arrachées aux remous de la rivière  Kusagawa. La mémoire des heures éblouissantes vécues avec l’homme qu’elle a tant aimé donnera à Miyuki le pouvoir de surmonter les tribulations les plus insolites. Le Bureau des jardins et des étangs (Stock) de Didier Decoin, président de l’Académie Goncourt, est un merveilleux roman d’amour qui met tous les sens en éveil.