De « Suiza » à « Saint Jacques »

Prix des lecteurs de la Ville de Brive 2019 pour son roman Suiza, Bénédicte Belpois était venue travailler sur son troisième roman lors de sa résidence d’écriture à Brive en février dernier. Saint Jacques, son deuxième opus vient de paraître chez Gallimard.

Saint Jacques« Dans Suiza, je raconte comment on peut créer de la beauté avec de la laideur, un amour somptueux avec rien et dans Saint Jacques comment une personne qui ne représente rien pour quelqu’un peut être tout pour une autre, comment l’abominable de l’un et le magnifique de l’autre», explique Bénédicte Belpois.

Tout est une question de regard. « Et pour bien voir, il faut déjà être un peu abîmé, poreux comme Saint Jacques. Ces gens-là, ce sont ma famille. » Paloma est forte dans sa faiblesse. Saint Jacques le sait bien. « Comme Suiza, il est un personnage salvateur. Il va sauver le monde, il va la sauver elle. »

L’amour, toujours l’amour. Bénédicte Belpois ne parle que de ça ! Mais elle le fait tellement bien. Si vous avez aimé Suiza, vous aimerez Saint Jacques. « Un roman plus féminin, moins violent, plus apaisé. » Une plongée dans le cœur des Cévennes et des hommes.

Saint Jacques, Bénédicte Belpois, éditions Gallimard, collection Blanche. Paru le 8 avril 2021. 160 pages, 14 euros.

Crédit : Francesca Mantovani / Gallimard