Éric Fottorino foule Brive avant la Foire !

 

La Foire du livre n’a pas encore commencé que le président de la 38e édition, Eric Fottorino, est déjà venu passer une journée dans la ville ! L’occasion pour lui de rencontrer l’équipe en charge de l’organisation de la manifestation à la Direction de la culture, mais aussi les libraires et les partenaires. Une proximité privilégiée que tous les interlocuteurs auront pu apprécier, bien conscients de la densité qui caractérise les trois jours de Foire.
Velo-4-590x425Présentation des grandes lignes de sa programmation et même inauguration d’un service de location de vélos à assistance électrique lancé par l’Agglo de Brive était encore au menu de cette journée marathon !

De mémoire de Foire, on n’a jamais vu cela ! C’est la première fois qu’un président rencontre Brive avant la Foire ! Une première qui, pour François David, commissaire général, marque l’intérêt et l’implication du président. « C’était l’occasion pour lui de venir humer la manifestation, de prendre le pouls de la ville. » De s’y immerger un mois avant la Foire.
« Je n’aurais pas pensé pas à moi pour présider ce salon ! », a plaisanté Eric Fottorino. Un salon qui, selon lui, a la chance d’être une Foire : « C’est moins convenu. A Brive, il y a beaucoup de monde, de rencontres. C’est une chose d’être derrière une pile de livres, c’en est une autre de pouvoir avoir des échanges privilégiés avec des lecteurs. Certains sont intimidés, d’autres enclins au partage et il se passe souvent quelque chose. C’est agréable, surtout après avoir plongé dans la solitude de l’écriture. »

Visite de Eric Fottorino à la culture10Président curieux et soucieux de raconter l’actualité sous le prisme de l’inactualité, Eric Fottorino, créateur de l’hebdomadaire Le 1 et du trimestriel Zadig, était également présent pour dévoiler l’esprit de cette 38e édition, axée sur l’ouverture et la pluridisciplinarité. « Cette présidence est une proposition très gratifiante. J’ai essayé de programmer des choses qui me ressemblent. Comme tout bon cycliste, j’ai plusieurs casquettes. » Le journalisme, la littérature et le vélo en tête.
Trois thématiques qu’il va en effet décliner dans une programmation riche et éclectique où seront mis à l’honneur le journalisme et ses nouvelles frontières, l’éducation et les enfants pas comme les autres mais aussi le cinéma de Costa-Gavras, les différents visages de Romain Gary et enfin le cyclisme bien sûr via l’évocation de la légende du Tour.

Et le président de conclure : « J’espère que des visiteurs qui seront venus à la Foire sans trop savoir ce qu’ils y cherchaient auront trouvé une raison d’ouvrir un livre, un journal, de voir un film, d’aller au-delà de ses centres d’intérêts habituels. L’idée n’est pas simplement d’avoir appris quelque chose mais d’éprouver des émotions, d’être surpris. »

Bio express

Éric Fottorino est né à Nice en 1960. Après des études de droit, il devient pigiste pour Libération puis rejoint l’équipe du journal La Tribune de l’Économie et écrit dans les colonnes de La Croix et dans divers journaux économiques.

Son nom est ensuite attaché pendant 25 ans au Monde où il travaille à mettre en lumière l’humain et les questions sociales ou géopolitiques : grand reporter en Afrique puis en Amérique latine, rédacteur en chef, chroniqueur, il devient directeur du quotidien du soir en 2006.

Zadig-numero-1-Reparer-la-FranceEn 2014, Éric Fottorino quitte le quotidien et fonde l’hebdomadaire Le 1 avec Laurent Greilsamer, Henry Hermand et Natalie Thiriez. Avec François Busnel il lance en 2017 America, un mook qui paraîtra pendant les 4 années du mandat de Donald Trump, et a récemment créé avec l’équipe du 1 le trimestriel Zadig.

Parallèlement à cette exemplaire carrière de journaliste, Éric Fottorino a consacré sa plume à l’écriture d’essais et de romans récompensés par de nombreux prix.
Depuis Rochelle, son premier roman familial paru en 1991, il a publié une quinzaine de romans parmi lesquels Cœur d’Afrique, Un territoire fragile (prix Europe 1 et prix des Bibliothécaires 2000), Caresse de rouge (prix François-Mauriac de l’Académie française 2004), Korsakov (prix du roman France Télévisions 2004, prix des libraires 2005), Baisers de cinéma (prix Femina 2007) et plus récemment Dix-sept ans, le portrait solaire et douloureux d’une mère inconnue.

La Foire du livre de Brive, immanquable rendez-vous de la vie littéraire en France, accueillera du 8 au 10 novembre 2019 plus de 300 auteurs et plus d’une centaine de maisons d’éditions.