Prix de la langue française

Jean TARDIEU

Lauréat 1986

Ecrivain et poète à l’œuvre hétéroclite, doté d’une grande créativité, Jean Tardieu émerge sur la scène littéraire d’après-guerre avec une poésie en demi-teinte, tantôt lyrique, tantôt burlesque.
Ses deux recueils de poésie Le Fleuve caché (J.Schiffrin & co, 1933) et Accents (Gallimard1939) sont profondément marqués par l’influence du Romantisme. Il se lie d’amitié avec de grandes figures de la scène littéraire comme Francis Ponge et René Char. Ami de plusieurs membres de l’Oulipo, il en est l’invité d’honneur en 1968.

Il obtient le Grand prix de poésie de l’Académie française en 1977 pour l’ensemble de son œuvre. Il parvient à se faire un nom auprès du grand public avec des pièces comme Théâtre de chambre (Gallimard, 1955), La cité sans sommeil (Gallimard 1984) ou La comédie du langage.

Innovateur à l’humour cocasse et irrésistible, « Si je partais sans me retourner, je me perdrais bientôt de vue », auteur d’une œuvre inclassable, il fait du langage un véritable champ d’expérimentation pour mieux saisir la complexité et l’ineffable du monde.

Dernier livre paru en 1995 :
Le jardin fragile
, éditions Gallimard