Prix de la langue française

Alain BOSQUET

Lauréat 1992

« Mes livres savent chanter : c’est courant. Ils savent aussi aboyer : c’est plus rare »

Forte d’environ deux cent trente volumes, la bibliographie d’Alain Bosquet compte notamment de nombreux poèmes, essais, romans, nouvelles et pièces de théâtre. Il s’installe à Paris en 1951, et sera présent sur tous les fronts de la vie culturelle et de la littérature. Sa vie aura été riche d’aventures diverses et de distinctions dont le Grand prix de poésie de l’Académie française (1968), l’Interallié pour La confession mexicaine (Grasset, 1965).

En 1986 il devient membre de l’Académie Royale de langue et de littérature françaises de Belgique. A travers ses récits, il a porté un regard impitoyable sur la condition humaine, sauvé par une allègre ironie. Véritable moraliste, il s’est livré, avec une provocante délectation à l’aphorisme.

Dernier livre paru en 2004 :
Correspondance avec Saint-John Perse,  éditions Gallimard.